Les 3 étapes essentielles d’optimisation SEO

shutterstock_182397833-compressed

Cela fait maintenant plusieurs années que je pratique le SEO, dans différents contextes et pour des secteurs d’activité variés. Je rédige aujourd’hui cet article pour partager les étapes macros, et les bests practices que j’ai pu retenir de mes succès et de mes échecs passés.

Dans la suite du blog, j’aborderai des business-cases concrets, des aspects techniques, et d’autres facettes du webmarketing.

Pour commencer voici quelques qualités requises pour briller en SEO :

  • être réaliste – ne pas croire au Père Noël ou en une force supérieure, les résultats arrivent avec du travail uniquement.
  • être optimiste – en SEO tout est possible, oui oui vous pouvez très bien dépasser « Le monde » ou « Wikipedia » sur une requête si vous vous en donnez les moyens !
  • être patient et organisé – effectuer un suivi régulier, ne pas tenter de « gros coup » ou de technique black hat pour accélérer les choses en priant de ne pas vous faire pénaliser.
  • se réjouir des petites victoires ! 2 places de gagnées c’est déjà un bon pas vers le TOP 10 !

Le choix des mots clés

Cette étape est la première à aborder dans le long cheminement de travail SEO qui vous attend.
Le choix de vos keywords doit découler d’un mélange de bon sens, de connaissance de votre marché et de la concurrence, et de choix marketing.

Pour arriver à cette étape il vous faut procéder :

  • à un premier choix de mot clé lié à vos produits / vos services. Mettez vous à la place de votre cible pour imaginer par quels termes elle pourrait vous rechercher. N’hésitez pas à faire une première sélection en ratissant très large.
  • à une étude concurrentielle,  en entrant tout simplement ces mots clés dans le moteur de recherche, vous verrez le nombre de pages en concurrence avec votre site.
    Pour choisir vos mots clés en vous aidant de ce que fait la concurrence, je vous conseille d’utiliser l’outil Semrush. Entrez le domaine de votre concurrent principal (un qui est déjà bien positionné) dans « domain overview ». Vous pourrez alors consulter tous les mots clés sur lesquels il se positionne avec le nombre de visites organiques estimés qui en découlent.
  • à une étude du volume de recherche. Cette étape est primordiale car optimiser votre site sur des mots clés que personne ne recherche, c’est pas vraiment utile. Pour connaitre les mots clés les plus pertinents et recherchés, vous pouvez utiliser l’outil de Google Keyword Planner qui s’avère très efficace pour ce type d’étude (beaucoup moins pour les estimations d’enchères Adwords). Vous pouvez aussi utiliser cet outil afin de générer des suggestions de mots clés dans « idées de mots clés », ou encore pour étudier des combinaisons automatiques de mots clés.

Suite à ces différentes recherches, faites vous un tableau excel avec toutes les informations recueillies, et procédez au choix final de vos mots clés principaux en fonction du volume de recherche, de la pertinence des KW par rapport à votre site et du niveau de concurrence.

L’optimisation technique – on Site

Une fois les keywords choisis, vous allez procéder à l’optimisation de votre site web.
Je ferai un article plus détaillé pour aborder les aspects techniques de ce sujet mais en bref les points à optimiser sont les suivants :

  • Le contenu : « content is the king » pourrait être la devise de Google. Que ce soit vos textes avec une répétition subtile de votre mot clé visé, ou les images avec la balise « alt », il ne faut rien laisser au hasard. Vous devez réussir à trouver l’équilibre entre satisfaire votre visiteur et satisfaire le moteur de recherche. Du contenu sexy, optimisé, riche.
  • les balises title et meta description, les balises <Hn> doivent être soignées, uniques pour chaque page et optimisées sur les mots clés désirés.
  • les URLs : une légende tournait autour du fait que les URLs n’étaient plus prises en compte par Google : c’est faux. Il est toujours chaudement recommandé d’optimiser ses URLs sur les mots clés visés.
    Si vous voulez le vérifier, faites une recherche Google, vous verrez que la majorité des premiers résultats contiennent le mot clé que vous avez tapé.

On lit très souvent « Une page = un mot clé », ce n’est pas tout à fait vrai, une page correspond plutôt à un champ sémantique. Ainsi une page peut ranker sur de nombreuses déclinaisons et mots clés « longue traine ».
Par contre vous ne pouvez pas espérer ranker pour la même page sur des KW tels que « chaussures de pluie » et « robe d’été » dès le lancement de votre site. Donc pour chaque page, choisissez un mot clé principal (ce qui ne vous empêchera pas d’en atteindre d’autres par la suite).

Le netlinking

Nous arrivons à la partie la plus importante, oui en 2016 le netlinking est toujours selon moi le critère primordial pour le référencement naturel : la popularité !
Visualisez internet comme une toile d’araignée géante, tous les sites sont reliés par des toiles plus ou moins solides. Vous aurez beau avoir un site parfaitement optimisé, un contenu en or, si aucun backlink ne pointe vers lui, il sera comme un petit orphelin perdu, isolé et invisible dans cette toile.
Pour montrer à Google l’importance et l’autorité de votre site, il faut donc que d’autres sites parlent et linkent vers lui pour le mettre dans la lumière, et donc le faire grimper dans les résultats de recherche.

Pour aller chercher des liens, plusieurs options s’offrent à vous.

  • Les annuaires : A utiliser avec précaution et à sélectionner sur le volet, vérifiez le Domain Authority du site avant de vous y inscrire, et allez-y doucement en terme de quantité – une dizaine d’inscription est un bon début, puis environ 5/mois. En gros il ne faut pas que la majorité de vos backlinks soit des annuaires, tout est une question d’équilibres. Voici une liste d’annuaires actifs en 2016.
  • Les blogs : vous pouvez contacter des blogueurs plus ou moins influents dans votre secteur d’activité en leur proposant d’écrire un article pour eux en échange d’un backlink. Le blogueur y gagne du contenu de qualité et vous du jus SEO tout le monde est gagnant !
  • Les forums de discussion : participez à des discussions en glissant des liens dans le contenu / dans votre signature. Attention à la modération : ne faites pas de spam hors sujet, postez toujours des messages utiles dans la discussion.

Ne lésinez pas sur votre carnet d’adresse, les membres de votre réseau seront les plus enclins à vous offrir un backlink sans lésiner.

J’espère que ces conseils vous seront utiles, et n’oubliez pas le SEO est une course sans fin, c’est ce qui rend aussi la chose excitante et challengeante !

 

 

5 réflexions au sujet de « Les 3 étapes essentielles d’optimisation SEO »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *